Rechercher
Close this search box.

GAVÉS DE « GLOBISH »

Extrait du site Web www.marianne2.fr

Ces enfants et ces jeunes gavés de «globish»

Marc Favre d’Échallens

Pour Marc Favre d’Échallens, la déferlante de l’anglais d’aéroport, le globish, dans la publicité et la communication signe un échec culturel dû à une démission des élites. Oublier sa langue, n’est-ce pas s’oublier soi-même?

Si le poisson pourrit par la tête, une nation, quant à elle, se perd en abandonnant sa langue. Mais cette liquidation linguistique, en France et aussi en Europe, n’est pas spontanée. Elle est voulue, programmée et souhaitée par une classe dirigeante qui ne se considère plus comme porteuse des espérances du peuple mais comme les bénéficiaires d’une idéologie mercantile. La cible première est la jeunesse, on vend l’anglais comme une friandise sucrée, sans modération, sans avertissement.

« Happy School » « Stars of School », « University », et autres « Right Way », voilà ce que l’on a proposé, à de rares exceptions près, à nos enfants. Nous avons assisté à l’occasion de la rentrée scolaire 2009 au déferlement du charabia anglo-américain sur les affiches publicitaires, sur les produits destinés à nos enfants, du blouson au cartable, en passant par les cahiers et les classeurs.

Affubler les élèves et les collégiens de slogans en anglais semblent devenir la préoccupation principale de certaines chaînes de magasins qui se vautrent dans le « tout en anglais ». Les enseignes commerciales «Carrefour market » ou « Simply market » en sont la triste illustration.

Pour la suite : http://www.marianne2.fr/Ces-enfants-et-ces-jeunes-gaves-de-globish_a182565.html

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !