Rechercher
Close this search box.

367 000 FRANCOPHONES EN FLANDRE

367.000 francophones en Flandre selon « Dedicated Research »

La LibreDe Haan (Belgique), le 8 octobre 2009 – 367.000 francophones installés en Flandre ! Voilà ce que révèle un sondage réalisé par Dedicaded Research. Ce sondage a été exécuté à la demande de l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF). L’association qui fête ses dix ans d’activité voulait que soit déterminé avec précision le nombre de francophones en Flandre, au moment où vont débuter les négociations qui doivent conduire à une réforme en profondeur de l’Etat. L’APFF publie, les résultats du sondage dans un numéro spécial des « Nouvelles de Flandre ».

« Les citoyens ont, en démocratie, le droit de se prononcer sur des données exactes et claires. Or, depuis que, pour répondre à une exigence flamande, le volet linguistique du recensement décennal a été supprimé, personne ne peut savoir exactement combien de francophones il y a en Flandre. Dossier classé «Top Secret» par la classe politique flamande. »

« 367.000 personnes sur une population totale de 6.161.600 Flamands (5,9% de la population)?!

Peut-on encore prétendre qu’il n’y a pas de minorité francophone en Flandre??

Ont été reprises comme francophones dans le sondage, les personnes qui ont déclaré que leur langue maternelle était le français et celles qui ont déclaré avoir, à la fois, un de leurs parents francophone et parler parfaitement le français.

Leur répartition provinciale donne les résultats suivants?: dans le Brabant flamand 166.456 individus, en Flandre occidentale 80.534, en Flandre orientale 54.931 et 39.461 pour la Province d’Anvers. En queue, le Limbourg avec 25.627 francophones. (…)

Les nationalistes flamands ne cessent de reprocher aux francophones habitant en Flandre de ne pas vouloir s’intégrer. Comprenez : qu’ils ne veulent pas apprendre le néerlandais. Pas de chance?! Une écrasante majorité de francophones habitant en Flandre (83,1%) disent parler le néerlandais. Dans le Brabant flamand (il s’agit essentiellement de francophones de la périphérie), 3 francophones sur 4 disent parler le néerlandais. (…)

Très révélateur de l’intérêt que les Flamands portent au français et à la culture française?: 33,3% des personnes interrogées utilisent le français, ne fût-ce qu’occasionnellement au travail et 11,9% à la maison. 54,1% regardent la TV ou écoutent la radio en français. 41% lisent des livres ou des journaux en français 45,3% vont voir de temps à autre un film de cinéma en français et 23,8% participent à des activités culturelles en français (conférences, spectacles, visites).

L’enquête en déduit que 58,5% des personnes interrogées s’intéressent à la culture francophone. En retirant de ces chiffres les 5,9% de francophones qui vivent en Flandre, on peut en conclure qu’un Flamand sur deux marque un intérêt pour notre culture. Contrairement à ce que l’on dit parfois du côté francophone, c’est une preuve d’ouverture et non un repli sur soi.

Les plus machiavéliques parmi les nationalistes flamands prêchent la patience. Ils comptent sur le facteur «temps» pour régler le problème. Pour eux ces satanés francophones sont des vieux qui vont bientôt s’éteindre.

Hélas ! Encore une mauvaise surprise : l’étude a comparé les âges des francophones et des néerlandophones. Il apparaît que le groupe 25-34 ans est légèrement supérieur chez les francophones (17,3 % contre 16%) et le groupe des 35-44 ans est nettement supérieur chez les francophones (30,8% contre 19%). Or, c’est dans ces tranches d’âge qu’on a des enfants. Les francophones sont donc loin de s’éteindre en Flandre. (…)

Nous avons donc brisé un tabou historico-politique et on peut enfin y voir clair. Et les irréductibles du nationalisme flamingant, s’ils devaient contester la valeur du présent sondage, n’auraient d’autre alternative que de rétablir le recensement linguistique. Qui ne ferait que confirmer les résultats de notre étude. Fini de tourner en rond : il est temps de regarder la réalité en face et de marcher vers l’avenir.

Messieurs les négociateurs?: à vous de jouer?! »

(*) Le sondage téléphonique s’est effectué du 8 au 22 septembre 2009 sur un échantillon de 2.535 personnes résidant dans les 5 provinces de Flandre. La marge d’erreur maximale (pour les fréquences observées proches de 50%) est de 1,9% sur l’échantillon total. Elle est de 0,92% pour la proportion de francophones en Flandre, compte tenu de la fréquence observée (5,9%) et de la taille de l’échantillon.

Pour plus d’informations

Nous vous renvoyons au numéro 54 (octobre 2009) des « Nouvelles de Flandre ». Ce numéro « spécial 10ème anniversaire » peut aussi être consulté sur notre site internet (http://www.francophonie.be/ndf), de même que la version intégrale du rapport de » Dedicated Research «.

Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF asbl)
Courriel : apff@francophonie.be
Site : http://www.francophonie.be/ndf

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !