La Loi 101 au cégep – Louisianisation

Bravo, M. Legault, pour nommer les choses comme elles sont! À mon avis, Montréal est déjà une Louisiane. Cela fait 15 ans que j’évite Montréal, tellement elle est rendue anglaise.

Mais, vous errez, lorsque vous refusez d’appliquer la Loi 101 aux cégeps et de proposer l’indépendance du Québec aux Québécois face aux refus du Canada à acquiescer à nos demandes. (Daniel Roy )

« Comment peut-il sérieusement craindre pour la « survie » de la nation québécoise, tout en ayant refusé l’application de la loi 101 au cégep, qu’il qualifiait sans ironie de position extrême?

Appelons ça l’extrémisme à deux vitesses. »

François Legault, ce Canadien français (JdeM)

François Legault incarne un retour du nationalisme canadien-français.
« Un nationalisme à l’intérieur du Canada», pour reprendre le catéchisme pieusement répété par les députés caquistes, jeudi.
Un nationalisme qui n’ose surtout pas remettre en question le régime.
Cette mentalité de la survivance est un cul-de-sac politique.
D’autres en ont fait l’expérimentation dans le passé. »

La suite : François Legault, ce Canadien français | JDM (journaldemontreal.com)

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !

L’anglais comme véhicule de diffusion de la pseudo-science (suite)

Par Charles Xavier Durand