Rechercher
Close this search box.

Une étude de l’OQLF aux résultats catastrophiques ; la langue de l’espace « public »

Quand on sait que « le plus souvent » veut dire 50 % de son temps et plus !

L’OQLF a réalisé une étude à « langue de l’espace public au Québec en 2022 » dont suivent les « faits saillants ».

Mais, avant de prendre connaissance de celle-ci et des faits saillants, voici ce que l’OQLF définit comme « le plus souvent en français » dans son étude, soit à peine 50 % et plus de son temps !!!

Est-ce pour dorer la situation puisque le français est la langue commune et nationale du Québec !

« Dans cette étude, les groupes linguistiques ont été définis en fonction de la langue parlée le plus souvent à la maison. Ils sont au nombre de quatre :

  1. Francophones

Personnes parlant le plus souvent le français ou le français et une autre langue que l’anglais à la maison. (C’est à peine 50 % et plus de son temps !)

  1. Anglophones

Personnes parlant le plus souvent l’anglais ou l’anglais et une autre langue que le français à la maison.

  1. Allophones

Personnes parlant le plus souvent une autre langue que le français ou l’anglais à la maison.

  1. Personnes parlant le plus souvent le français et l’anglais à la maison

Personnes parlant le plus souvent le français et l’anglais ou le français, l’anglais et une autre langue à la maison ».

FAITS SAILLANTS extraits de l’étude :

« Utilisation des langues dans l’espace public pour l’ensemble du Québec ;

• En 2022, 79 % des Québécoises et Québécois utilisent le plus souvent le français dans l’espace public, 8 % utilisent l’anglais le plus souvent et 13 % utilisent aussi souvent le français que l’anglais.

• En 2007, 79 % des Québécoises et Québécois utilisaient le plus souvent le français dans l’espace public, 10 %, l’anglais et 11 %, le français et l’anglais. En 2016, ces proportions étaient de 78 %, de 11 % et de 10 %.

• Entre 2007 et 2022, la proportion de personnes utilisant le plus souvent le français dans l’espace public est demeurée stable, celle des personnes utilisant l’anglais a légèrement diminué (de 10 % en 2007 à 8 % en 2022) et celle des personnes utilisant le français et l’anglais a augmenté (de 11 % en 2007 à 13 % en 2022).

• Dans l’ensemble du Québec, en 2022, 90 % des francophones utilisent le plus souvent le français dans l’espace public. Cette proportion est demeurée stable par rapport à 2016.

• Les proportions les plus faibles de personnes utilisant principalement le français sont observées sur l’île de Montréal (60 %) et dans la RMR de Gatineau (63 %).

• Parmi les personnes ayant déclaré maîtriser le français et l’anglais à l’oral, 73 % utilisent principalement le français dans l’espace public, 8 %, l’anglais et 18 %, le français et l’anglais.

• Entre 2016 et 2022, sur l’île de Montréal, la proportion de personnes utilisant le plus souvent le français et l’anglais a augmenté (de 17 % à 22 %), alors que la proportion de celles utilisant l’anglais a diminué (de 24 % à 17 %).

• Entre 2016 et 2022, dans la couronne de Montréal, la proportion de personnes utilisant le français et l’anglais le plus souvent a augmenté (de 11 % à 15 %), tandis que la proportion de celles utilisant le français a diminué (de 80 % à 76 %).

• En 2022, les personnes de 18 à 34 ans constituent le groupe d’âge qui utilise dans une moins grande proportion le français le plus souvent (74 %). Il s’agit toutefois du groupe d’âge au sein duquel la proportion de personnes utilisant le français et l’anglais est la plus grande (16 %)

• Plusieurs facteurs sont associés à un plus grand usage du français dans l’espace public : > avoir le français comme langue parlée le plus souvent à la maison; > déclarer avoir une faible maîtrise de l’anglais à l’oral; > résider à l’extérieur de la RMR de Montréal ou de la RMR de Gatineau; > avoir étudié en français pour l’obtention de son plus haut diplôme. »

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

C.P. 449, succ. Aylmer
Gatineau (Québec) J9H 5E7
Tél. : 819-684-8460
president@imperatif-francais.org
www.imperatif-francais.org

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !