Rechercher
Close this search box.

Saccage environnemental

Les Ontariens traversent la rivière… et vous volent au vu et au su de tous !

Les voitures immatriculées en Ontario sont nombreuses de l’autre côté de la rivière des Outaouais, comme dans ce quartier de Gatineau.(Photo d’archives du Droit)

Saccages, coupes à blanc naturelle et culturelle, étalage urbain, pollution, fraude fiscale, trafic identitaire, inflation, évictions, anglicisation, défrancisation… grâce à Revenu Québec, les municipalités, les (in)sécurités publiques et l’inaction complice des autorités publiques (et le silence de la population !).

« Davantage d’Ontariens se sont installés au Québec que de Québécois en Ontario, l’an dernier. Gatineau, où le taux d’inoccupation des logements n’est que de 1,1 %, en ressent particulièrement les effets. » (Le Droit) et où l’itinérance, la pauvreté et la misère sont dramatiquement à la hausse !

« RÉSIDER AU QUÉBEC, PAYER SON IMPÔT EN ONTARIO -On observe de nombreuses plaques d’immatriculation ontariennes dans les stationnements extérieurs (et intérieurs) de certains immeubles résidentiels de Gatineau. Ceux qui élisent domicile au Québec gardent parfois une adresse en Ontario pour toute leur documentation officielle afin d’économiser de l’impôt. Un locataire a admis à La Presse recourir à cette ruse dans le cadre de ce reportage, mais il n’a pas voulu dévoiler son identité. « Revenu Québec est bien au fait de ce stratagème et ne ménage aucun effort pour le contrer », a indiqué sa porte-parole, Mylène Gagnon. Depuis 2017, une équipe spécialisée en résidence fiscale effectue des vérifications sur une base régulière pour détecter les contribuables qui évitent de payer leurs impôts, dont ceux qui habitent une région frontalière comme l’Outaouais. Au cours des trois dernières années, 188 personnes ont ainsi reçu des avis de cotisation qui touchaient en moyenne plus de deux années d’imposition. En tout, Revenu Québec a récupéré 7,7 millions depuis. La Société de l’assurance automobile du Québec rappelle que les automobilistes ont 90 jours pour immatriculer leurs véhicules après avoir changé de province. » (Le Droit)

La suite à Outaouais | Les Ontariens traversent la rivière | La Presse

Sur le même sujet : https://imperatif-francais.org/articles-imperatif-francais/articles-2023/cest-le-temps-des-impots-bientot/

Pour dénonciation de cette injustice sociale systémique :https://www.revenuquebec.ca/fr/une-mission-des-actions/assurer-la-conformite-fiscale/denonciation/programme-general-de-denonciation/comment-effectuer-une-denonciation/

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !