Rechercher
Close this search box.

Le délire d’Otterburn Park et de son conseil municipal

 

 

L’anglais n’est pas la langue officielle et commune du Québec

Toute personne qui vit ou choisit de vivre au Québec est la bienvenue, le français y étant la langue commune, d’usage public et de travail.

Langue inclusive, de cohésion et de rapprochement, tout ce qui est en français s’adresse à tout le monde sans exception.

Il ne relève pas des établissements québécois (encore moins des établissements publics) de s’angliciser pour accommoder les quelques personnes de la diversité québécoise qui ont refusé ou refusent toujours d’apprendre ou de parler français, la langue nationale commune à la diversité et d’usage public. Il n’existe aucune raison pour ne pas la parler ou l’apprendre; des cours de français, il s’en donne… et cela même en virtuel! Aucune excuse!

Et si l’on ajoute à ceci que la Charte de la langue française est en vigueur depuis près de 50 ans! Alors !!!

Contre tout bon sens, quelques municipalités du Québec envisagent de faire de l’anglais une langue officielle dans leur administration. Elles viennent dire que le Québec a deux langues officielles, dont l’une est plus importante que l’autre, ici l’anglais! Ce faisant, ces quelques municipalités encouragent le suprémacisme anglais, le non-apprentissage de la langue commune, l’unilinguisme anglais, les tensions sociales, la banalisation de la langue « commune » du Québec, le ridicule, l’incohérence, l’éloignement, la fracture et reconnaissent ainsi un statut officiel à l’anglais au Québec !

Impératif français appuie la mobilisation virtuelle citoyenne où des milliers de Québécois et Québécoises font connaître leur opposition par les médias sociaux. Impératif français appuie les citoyens qui se rendront à la réunion du conseil municipal d’Otterburn Park ce lundi 16 janvier pour exprimer leur colère et inviter le conseil à abandonner ses pratiques de valorisation du non-apprentissage du français.

Plusieurs citoyens de l’ensemble du Québec, de la Montérégie et de la Vallée-du-Richelieu s’opposent à la décision du Conseil de ville et font pression pour qu’il renonce à reconduire le statut anglais (bilingue) de la Ville. La population anglaise de langue maternelle à Otterburn Park est de 7,2% et seulement 70 personnes sur près de 9 000 sont de langue maternelle anglaise et ne parlent pas le français ! Inexcusable et arrogant puisque des cours de français, il s’en donne et ceci, depuis longtemps !

Adresses utiles : info@opark.ca; mvilleneuve@opark.ca; district1@opark.ca; district2@opark.ca; district3@opark.ca; district4@opark.ca; district5@opark.ca; district6@opark.ca

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français
Imperatif@imperatif-francais.org
www.imperatif-francais.org

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !