Ce n’est pas l’anglais qui donne de la compétitivité aux entreprises.

 

Ce n’est pas l’anglais
qui donne de la compétitivité aux entreprises

L’anglicisation des entreprises françaises est ressentie comme impérative. Or le seul impératif de l’entreprise, la source de sa compétitivité, c’est la productivité.
Un facteur important en est le bon management des hommes, mais l’anglicisation le complique, voire le dégrade. Il faut garder le sens des priorités !

Pour la suite, cliquer ci-dessous… À vos commentaires !
Yves Montenay, ICEG.

Lire l’article et donner mon avis

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !

L’anglais comme véhicule de diffusion de la pseudo-science (suite)

Par Charles Xavier Durand