« Langage-toi! »

Devenir membre, renouveler une adhésion ou faire un don, c’est par ici!


« Langage-toi et fais du verbe faire un verbe qui s’opère! » 

– Loco Locass

Biz Loco Locass
En tant que président d’honneur de la campagne de recrutement et de financement 2013-2014 du mouvement Impératif français, je vous invite à appuyer, mieux, à participer à ce grand mouvement de société pour le français, pour la démocratie culturelle. Nul besoin de me convaincre de la nécessité du mouvement Impératif français. Voilà pourquoi j’ai accepté avec enthousiasme de présider cette campagne de solidarité et de fierté et je vous invite à y adhérer, à l’appuyer, à y participer, à la multiplier… Du français, il en faut plus!
Ce mouvement compte sur nous. Il a besoin de vous… Je vous invite à confirmer votre engagement à la promotion de la langue française et de la francophonie, à adhérer ou à renouveler votre engagement, à devenir membre et aussi à faire un don. Le mouvement doit être à hauteur de ses moyens et ceux-ci relèvent de nous, de vous.

« LANGAGE-TOI! »,

Biz
Président d’honneur, campagne de recrutement et de financement 2013-2014

[divider]

 Campagne de recrutement et de financement 2013-2014 

Impératif françaisIl nous faut renouveler, diversifier et accroître nos appuis et pour ce faire, afin de faciliter le financement de nos grandes interventions, campagnes promotionnelles, manifestations, communications et activités culturelles, nous avons obtenu l’autorisation de remettre des reçus fiscaux pour les dons d’au moins 20 $ que nos amis et nos membres feront au mouvement Impératif français.
En répondant maintenant, sans tarder, vous rendez notre tâche plus facile!
Pour adhésion, renouvellement et don, [button link=”https://www.imperatif-francais.org/devenir-membre/” color=”limegreen” size=”medium”]cliquez ici[/button] . Merci!

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !

L’anglais comme véhicule de diffusion de la pseudo-science (suite)

Par Charles Xavier Durand