Rechercher
Close this search box.

« I LOVE MA GRAND-MÈRE »

I Love my grand-mèreOn sait que l’exposition à l’anglomanie est une fonction décroissante de l’âge des individus, même si elle n’épargne évidemment pas les «seniors«.  Nous en apporte une preuve la manifestation organisée dimanche dernier à l’occasion de la «fête des grands-mères» par une association dite «I love ma grand-mère«.

 A la veille de cet «évènement«, ladite association annonçait «la présence de super mamies porte-parole des grands-mères modernes» (voir la photographie en pièce jointe et un article de Le Parisien à l’adresse suivante : http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75001/paris-ce-dimanche-les-mamies-manifestent-a-la-bastille-04-03-2012-1888913.php). A noter que sur le site de cette association on voit énormément de mots anglais (les grands-mères en question se disent en effet «modernes«).

Toujours cette étrange fascination, décidément mise à toutes les sauces, pour le fameux logo-slogan «I love New-York» que j’évoquais dans mon texte du 20 février sur le «city branding«. Avec lui, le mimétisme anglomaniaque atteint des sommets. 

Cette fois, en tous les cas, on peut tout aussi bien parler d’anglomanie que d’anglomamie …

Jean-Pierre Busnel

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !