Rechercher
Close this search box.

PEUGEOT CITY

Peugeot CityLe mimétisme anglomaniaque ne cesse d’étendre son empire. Après les Carrefour City ( http://www.avenir-langue-francaise.fr/news.php?lng=fr&pg=427 ), voici venu l’heureux temps des magasins (sans doute faudrait-il plutôt parler de showroom) Peugeot City. Le constructeur automobile ouvre en effet sa première boutique ainsi dénommée à Paris, rue de Chateaudin, dans le IXème arrondissement. «Nous nous sommes inspirés de Daily Monop’ et de Carrefour City. Les concessions automobiles s’étant déplacées vers la périphérie, nous avons voulu, à l’instar de certaines marques de distribution, réinvestir les centres-villes» a d’ailleurs déclaré à cette occasion M. Xavier Peugeot, directeur du marketing et de la communication de la marque ( http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?ID_NEWS=139919185 ). On pourra, notamment, y bénéficier du service de mobilité appelé bizarrement Mu by Peugeot (offre qui permet, paraît-il, d’accéder à un bouquet de services de mobilité via une carte prépayée).

Un bonheur ne venant jamais seul, il y aura bien entendu d’autres Peugeot City, et d’abord, dès 2010, à Riyad, en Arabie saoudite, et à Varsovie, en Pologne, nous dit-on. Le rêve du commerce, du grand comme du petit, n’est-il pas de voir la langue française disparaître petit à petit de la surface du globe et de la remplacer par l’anglais ? Ce qui n’empêche pas les milieux d’affaires, en particulier les multinationales et autres grandes entreprises, de faire dans leur communication, surtout depuis quelques années, l’éloge vibrant de la «diversité culturelle». Mais, on le sait, le principe de contradiction est abrogé depuis longtemps.

Jean-Pierre Busnel
jpabusnel@wanadoo.fr

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !