Rechercher
Close this search box.

NON À UNE COMMISSION CANADIENNE

Impératif français et la SSJB de Montréal appuient l’initiative de l’État du Québec et de plusieurs entreprises financières qui s’opposent au projet du gouvernement fédéral de mettre sur pied une commission canadienne unique des valeurs mobilières au prix, pour le Québec, de la perte d’un centre de décisions et d’emplois importants.

Mais, il y a plus. Le résultat brutal de cette décision est le remplacement d’un organisme dirigé par des Québécois par un organisme qui fonctionnera en anglais, le français y ayant autant de place que le mandarin, et qui sera dirigé par des Canadiens anglais, unilingues et ignorants de notre réalité.

« On ne peut mieux s’attaquer au Québec comme nation de langue française qu’en la fragilisant dans un secteur aussi névralgique. Une nation qui se respecte ne peut accepter qu’une autre la contrôle et décide pour elle «, de déclarer le président d’Impératif français Jean-Paul Perreault. Et d’ajouter le président de la SSJB de Montréal Mario Beaulieu : « Assez, c’est assez! L’ingérence fédérale dans les affaires de la nation québécoise doit cesser. Toutes les entreprises et les organismes qui ont à cœur les intérêts du Québec doivent se mobiliser. »

Source :

iflogo ssjb
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
www.imperatif-francais.org
Mario Beaulieu
Président
SSJB de Montréal
www.ssjb.com

 

Adresses utiles

Raymond Bachand
Ministre québécois des Finances
ministre@finances.gouv.qc.ca

Jim Flaherty
Minsitre canadien des Finances
Flaherty.J@parl.gc.ca

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !