Rechercher
Close this search box.

«LES ARTISANS DE NOTRE PATRIMOINE»

LES ARTISANS DE NOTRE PATRIMOINE
Canada – L’apport français réduit à quelques phrases!

Le gouvernement du Canada, plus particulièrement le ministère de la
Citoyenneté et de l’Immigration a commandité la rédaction et la publication d’un
volume intitulé «Les artisans de notre patrimoine», écrit en 2000 par Mme
Valerie Knowles. Si l’on y parle des artisans du Patrimoine pourquoi y
parle-t-on si peu de la communauté francophone, qui, la première a foulé et
exploré le sol canadien et la presque totalité de l’Amérique du nord ?

Ce volume, créé pour souligner le 50e anniversaire de la citoyenneté
canadienne, relate la venue de toutes les ethnies au Canada entre 1900 et 1977.
On insiste sur de nombreuses ethnies telles chinoises, japonaises, allemandes,
britanniques (anglaises, écossaises et irlandaises), ukrainiennes et italiennes.
Parmi les ressortissants de ces pays, on sait que les Chinois ont fourni du
"cheap labour" sur la côte du Pacifique et dans la construction du chemin de fer
transcontinental, et on s’est hâté d’emprisonner les Japonais après l’attaque de
Pearl Harbour.

Pour ce qui est de l’apport français on se limite à dire que «La France
estimait avoir besoin de sa population, plus particulièrement d’une armée forte
pour se protéger contre l’expansionnisme allemand». Ainsi, le gouvernement
français était en général opposé à l’émigration». C’est honteux que le rôle joué
par la France, une des nations fondatrices de ce pays, soit réduit à 2 lignes
dans un volume que l’on veut historique et impartial.

Cependant, on ne se gêne pas pour valoriser les politiques de M. Clifford
Sifton. Ces politiques, on le sait, ont largement favorisé l’immigration des
Britanniques, fussent-ils écossais, Irlandais ou de Grande-Bretagne (Angleterre)
au détriment des Français.

Il est temps que la communauté francophone prenne connaissance de ce texte,
ce qui est facile par le WEB, à l’adresse suivante:

http://www.cic.gc.ca/francais/ministere/patrimoine/index.html
.

Le volume est publié en français et en anglais, mais à mon avis c’est un
affront à la communauté francophone du Canada, compte tenu que M. Georges Tsaï,
le sous-ministre responsable du projet, est soi-disant francophile, sinon
francophone. Impératif français invite tous les Québécois et francophones à
faire part de leur désaccord en envoyant un message au bureau de la ministre de
la Citoyenneté et de l’Immigration, Mme Judy Sgro, à l’adresse de courriel
suivante : Sgro.J@parl.gc.ca.

(Le 9 février 2004)


Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !