Rechercher
Close this search box.

TOURISME MONTRÉAL

Dans un communiqué émis ce 6 janvier 2010, Tourisme Montréal se targue d’avoir réussi son virage web. Je félicite ses grands stratèges.

En consultant le communiqué de presse et la nomenclature de ses campagnes de pub, on se rend compte que Montréal ou New-York c’est pareil. Je conçois aisément que l’on doive utiliser l’anglais pour attirer des touristes anglophones à Montréal. Ce que je trouve inapproprié, cependant, c’est de bannir le français. Je trouve cela méprisant, non seulement pour notre identité, mais pour tous les francophones qui sont susceptibles de s’intéresser à Montréal.

Le web, c’est toute la planète ? On pourrait peut-être penser à parler en français aux francophones?

Tourisme Montréal a gagné des prix, dit-on, pour ses initiatives. Il ne lui manque qu’un prix d’Impératif français pour souligner son mépris à l’égard de notre langue. En plus, Tourisme Montréal est inévitablement subventionné par le gouvernement du Québec. Bof! On connaît l’énergie avec laquelle ce gouvernement défend la langue française. Un épisode de plus ou de moins…

Le communiqué de Tourisme Montréal : http://smr.newswire.ca/fr/tourisme-montreal/tourisme-montreal-the-shift-to-100-web-based-advertising

P. Boulay

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !