Rechercher
Close this search box.

RIONS UN PEU : LUCIEN BOUCHARD

Le Devoir rapportait hier les propos du National Post a savoir: » (…) une certaine ironie à entendre les citoyens d’une province unilingue ( le Québec) décharger leur fureur concernant les services insuffisants offerts par les citoyens d’une autre province unilingue (B.C.)»

Pour le National Post, le Québec est unilingue comme la Colombie Britannique. Il faut en aviser le gouvernement libéral et les agences: finis les formulaires bilingues, les «press nine» la correspondance en anglais, etc . Plus de circulaires bilingues etc …

J’en ris encore. Vive l’humour anglais.

Maxime Courval

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !