Rechercher
Close this search box.

L’ANGLICISATION DE LA FRANCE

Vs la trahison contre la nation québécoise

Lettre ouverte

Ce genre de dénonciation (Aéroport de Chambéry à https://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2009/aeroport-de-chambery.html)
laissant croire très souvent qu’il y a un problème d’anglicisation en France comme c’est le cas au Québec est trompeur et devient contre productif et très utilisée par les fédéralistes contre la francisation du Québec.

Car en France malgré tous les termes anglais ou globish il n’y a pas de problème d’anglicisation. Partout en France, tous les médias sont francophones; au Québec, c’est 60 % de médias unilingues anglais.

En France pour travailler, le français suffit; au Québec, les colonisateurs canadians et leurs colonisés fédéralisés nous imposent l’anglais dans presque tous les emplois.

Au Canada, incluant le Québec, plus de 90% des emplois exigent que l’anglais et ces emplois sont fermés à ceux qui veulent vivre en français.

Donc pas de comparaisons possible entre la France et le Québec pour ce qui est du respect de la langue nationale.

Michel Guay
degaspe@videotron.ca

Au Québec incluant le Canada seulement 10% des emplois sont disponibles pour le 24 % de francophones, donc si tu ne parles pas anglais tu n’as pas le droit de travailler donc de manger. Au Québec c’est déjà en 2010, 40% des emplois fermés aux francophones qui refusent de travailler en anglais .

J’exclus bien entendu de tous mes chiffres la question des traducteurs professionnels

En France, que je connais à fond, il n’existe pas d’endroit ou il n’est pas possible de parler et de travailler en français; ici au Canada Québec, c’est à 90% des emplois pour les anglophones et au Québec sans le Canada, c’est déjà 40% des emplois bilinguisés donc anglicisés pour 8% d’anglophones de souche résidents au Québec.

En France il n’y a pas de médias unilingues anglais; au Québec c’est 60% que nous impose le CRTC Ceux qui affirment que la France s’anglicise parlent des mots anglais utilisés par les français ces mots utilisés en français n’ayant pas été traduits. Donc en France beaucoup de mots anglais francisés, mais pas de bilinguisme systématique comme au Québec et d’unilinguisme anglais comme au Canada.

La France est plus menacée par l’arabe (avec 10% de parlant arabe) que par l’anglais. Par contre, les Français sont en admiration sans limite envers les snglais from USA et non pas envers l’Angleterre.

Les fédéralistes aiment laisser croire que l’anglicisation de tous les emplois n’est pas un cas unique au Québec; ce mensonge les réconforte dans leur trahison ou anglicisation contre la nation Québecoise

Michel
Une telle situation coloniale causerait une véritable révolution ailleurs

 

 

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !