Rechercher
Close this search box.

C-56 VENANT D’OTTAWA

Le Québec et les Québécois s’occupent de tout, sauf de leurs propres survies. L’égalité homme/femme, l’écologie, l’avortement, l’homosexualité, le port on non du niqab, les droits de la personne, justice sociale, répartition de la richesse, etc., etc.

J’écoutais le poste de radio am, CJAD (all the news and stimulation talk) l’autre jour. On discutait ouvertement et librement de la disparition imminente de la langue française. L’un disait, patience. Il ne reste que 20 ans au maximum avant que le français perde absolument tout pouvoir et toute importance à Montréal. Gros maximum. L’autre disait : je ne sais pas si je peux attendre encore si longtemps …

En passant. On avait sur les ondes AM à Montréal : CJMS, CKAC, CKVL. Tous ces postes ont été achetés et fermés par les Ontariens. Il ne reste que l’anglophone CJAD !!

J’étais dans un »resort» au Mexique il y a quelques semaines. Il y avait un jeune homme qui se promenait avec un t-shirt »Proud to be Canadian». Il discutait avec un mexicain qui lui demandait ce que voulait dire son t-shirt. J’étais juste là. J’ai demandé au canadian : Hé, proud to be canadian. Parles-tu français ? Il m’a regardé. What ? Je ne suis même pas certain qu’il ait reconnu que c’était du français. Je l’ai regardé droit dans les yeux avec un air sévère et je lui ai dit : débarrasse espèce de deux de pique. Cette fois le Canadian, je ne sais pas ce qu’il a compris, mais il est parti vite.

Pour les Canadiens et pour les non-francophones du Québec, le fait français se résume à une espèce de mouche à marde qui dérange un peu, mais qui va finalement s’en aller un jour … C’est ça le fait français au Canada.

Les pauvres Québécois francophones qui pensent que le Canada est leurs pays se mettent le doigt dans l’œil. Les pauvres Québécois francophones qui pensent que les anglophones reconnaissent le concept de deux peuples fondateurs sont complètement dans les »patates». Les pauvres Québécois francophones qui pensent que les anglophones du Canada vont leur laisser une chance, vont avoir de la compassion, vont les protéger, etc. se trompent royalement.

C’est un ethnocide. Les anglophones ne s’arrêteront à RIEN. Et, ils arrêteront quand la langue française au Canada et au Québec sera une langue morte.

C-56 n’est qu’une autre action des anglophones parmi plusieurs, plusieurs autres …

La langue française en Amérique n’est pas seulement menacée par une tendance tout a fait naturelle dû à un incroyable débalancement des nombres, mais elle est en plus systématiquement attaquée par Ottawa et tout le Canada anglais.

Ce n’est pas rien.

Jacques Lafond

Nous avons besoin de vous

Contribuez à Impératif français en faisant un don ou en devenant membre !